LES DANSES

> Danse en ligne : "danse solo" ou "line dance"

danse en ligne

danse en ligne

Pour tout public, complètement novice ou déjà danseur,

venez vous amuser en apprenant à danser :

la salsa, la bachata, le tango, le kuduro, le west coast swing, les danses de salon (chacha, samba, jive...) et bien d'autres

  • sur des musiques actuelles
  • pas besoin de partenaire !!! Les danses en ligne : "danse solo"(1) ou "line dance"(2) se pratiquent sans...,
  • en effectuant une chorégraphie bien précise sur une musique précise

(1) la "danse solo" utilise principalement des pas de danse de couple (surtout latines) ou de modern jazz. C'est donc aussi une façon de se préparer ou de se perfectionner dans la danse à 2...

(2) la "line dance" utilise des pas de danse country mais sur des musiques actuelles qui n'appartiennent pas au répertoire de la musique country
On peut citer par exemple Rolling In The Deep et Watch It Burn, dansées respectivement sur Rolling In The Deep et Set Fire To The Rain de Adèle, Timber sur la chanson de Ke$ha, Hey Brother ou Blurred Lines.Il y en a pour tous les goûts

 

Venez essayer !

 

> Danses de salon

danse de salon dirty dancing

cours Pontoise

danse de salon Pontoise

Le terme "danse de salon", désigne l’ensemble des danses à deux les plus pratiquées en France dans les bals, thés dansants et autres guinguettes.

On y trouve 10 danses majeures 5 danses latines et 5 danses standards

  • celles dites latines : Jive, Chacha, Samba, Rumba, Paso Doble
  • celles dites standards : Valse viennoise, Valse lente, Tango, Quick Step, Slow Fox

elles sont codifiées pour la compétition et appelées danses sportives

en "danse de salon", c'est à dire pour une pratique en loisir, on retrouve ces deux mêmes catégories,

Cependant, même si la technique de base reste la même, l'amplitude des mouvements est réduite (elles sont pratiquées dans des espaces restraints)

la manière de danser ces 10 danses ne nécessite donc pas des capacités physiques d'athlètes de haut niveau !!!

 

D' autres danses, spécifiques de la danse de salon et des bals, rentrent également dans la catégorie "danses de salon" :

il s'agit par exemple du kuduro, mais aussi de danses plus anciennes mais néanmoins toujours pratiquées largement selon les régions comme le disco, le madison, le charleston, le boléro, la java, le boston, le foxtrot, ...

vous apprendrez certaines de ces danses suivant votre niveau.

vous ne verrez pas toutes ces danses en une seule année !

en niveau 1 (initiation et débutants), "les incontournables" : chacha, rumba / boléro, samba, paso, valse, tango, kuduro, madison

et en option seulement selon le groupe : disco, charleston, quick step, jive, java...

en niveau 2 (intermédiaires et avancés) : approfondissement des danses de niveau 1, on améliore le style avec des figures plus élaborées

et on découvre d'autres danses

Les niveaux ne correspondent pas à des années de suivi de cours de danse, mais à un niveau réel de pratique.

Il faut par exemple maîtriser les pas de base et les figures de base pour pouvoir accéder au niveau 2 de la danse de salon (intermédiaires et avancés).

Le professeur de danse est le seul habilité à décider du niveau des élèves.

 

> Tango argentin

pose tango

Le tango est d'abord une marche. On marche principalement sur les temps forts de la mesure (les temps 1 et 3 de la mesure à 4 temps du tango). Lorsque l'on danse un contretemps, la marche s'accélère brièvement (on danse alors sur les temps forts et faibles).

Le tango se danse à tous les âges et les maestros de tango se produisent la plupart du temps jusqu'à leur mort. On raconte même, qu'à Buenos Aires, un danseur très âgé s'économisait de marcher et restait en fauteuil roulant, ne se levant que sur la piste du bal pour danser.

c'est une danse d'improvisation. Il n'existe pas de pas ou séquence conventionnelle qu'il faudrait reproduire, ou apprendre par cœur. Le « pas de base », dit « salida », est enseigné aux débutants car il a des vertus pédagogiques, mais un danseur qui guide sa partenaire n'a pas de raison d'effectuer cette séquence particulière, et il apprend à se déplacer sur la piste sans penser aux pas. Chaque danseur danse selon son propre ressenti.

Il n'y a pas de figures mais plutôt des éléments techniques qui portent des noms, et une technique qu'il faut apprendre afin de pouvoir danser au gré de l'interpretation et de façon fluide par la suite, en compagnie du partenaire. Quelques mots suffisent à illustrer le propos: ochos,gancho, boleo, ocho cortado, barrida, bicicleta, vocalda, molineta… sont autant d'éléments techniques qui peuvent être mélangées au gré de l'imagination des danseurs. Ces éléments techniques peuvent être pratiqués différemment selon les styles, et c'est là une autre source de richesse du tango. L'essentiel du tango dansé reste cependant dans l'abrazo, c'est-à-dire la façon de se tenir et d'évoluer à la fois en harmonie et avec énergie, personnalité et fantaisie. À travers l'abrazo qui transmet l'énergie d'un partenaire à l'autre, c'est l'homme qui propose au travers de marques définies et sa partenaire dispose… le guidage est donc le travail de l'homme...

> Rock

rock Montargis

Le terme "Rock" en français est une contraction du terme "Rock 'n' roll", et désigne les danses accompagnant la musique du même nom.

La musique Rock 'n' roll des années 1950 s'accompagne de diverses danses. Une partie d’entre elles ont une origine antérieure comme le Lindy Hop, le Jitterbug, le swing 6 temps appelé aujourd'hui Rock à 6 temps, le Boogie Woogie (Allemagne), la danse Be-Bop (France), le Jive (Angleterre).

Le rock le plus répandu en France est le rock à 6 temps.

Cette danse se différencie du jive par son interprétation rythmique, son absence de travail de hanches, sa ligne de danse et son placement du couple sur la piste de danse

(cf page 18 du livre Le Rock'n Roll Tome 1 de Christine Boutaud ISBN 2-9523614-0-1 aux Editions EFAC), ce qui permet de la danser dans des espaces réduits..

Les figures plus ou moins complexes sont indénombrables et chaque danseur en connaît un nombre plus ou moins important selon son niveau.

C'est le cavalier qui guide la danse et décide des figures à réaliser.

> Danses latino

Salsa

salsa rueda Pontoise

salsa OMCA

La salsa est une danse improvisée qui respecte des pas de base, qui se danse généralement à deux, où le garçon guide la fille,

mais que l'on peut pratiquer également seul, ou à plusieurs : en ligne (comparsa, salsa suelta),

à plusieurs couples (rueda de casino), ou encore un leader et deux partenaires (plus rarement deux leaders et une partenaire).

L'une des difficultés de la danse vient de la complexité de la musique.

 

  • Le style cubain (ou casino) vient de la danse casino des années 1950, telle que pratiquée dans les chorégraphies du Tropicana, fameux club de La Havane, et prend ses racines dans le son cubain : très africain, « dans le sol », les gestes sont économisés -- on peut le danser dans des endroits bondés --, les passes épurées, il n'y a pas de jeux de jambes. Le couple se déplace essentiellement en décrivant des cercles successifs.
    C'est avant tout une danse de la rue, populaire, sociale. Il se danse normalement sur le temps « 1 », au contraire du son cubain traditionnel où le « 1 », est suggéré par une mise en suspension du corps. La rueda de casino, une variante de ce style, consiste en des rondes (rueda) de couples où un meneur (la madre) annonce les passes à venir. Tous les danseurs effectuent ces passes en même temps, et les danseurs changent fréquemment de partenaire.

 

  • En danse, l'appellation salsa « portoricaine » (ou « porto ») est typiquement française (en musique, la salsa portoricaine (salsa puertorriqueña en espagnol), désigne normalement n'importe quel style de musique salsa jouée par des portoricains, mais en France cela désigne les musiques préférées des danseurs de salsa « portoricaine » : la salsa "dura" des années 1970 (Fania et autres) ou de groupes actuels faisant revivre le son de cette époque, certains mambos et morceaux de latin jazz, etc.). Ce style ne vient absolument pas de Porto Rico mais des États-Unis. Les Français appellent les différents style de "salsa en ligne" salsa portoricaine car c'est lors d'un congrès de salsa qui avait lieu à Porto Rico que des danseurs français ont découvert cette façon de danser qui est originaire des États-Unis en fait (Eddie Torres est considéré comme un des fondateurs de cette danse). Souvent "danser la salsa portoricaine" signifie, en France, danser le style Los Angeles. Mais la salsa portoricaine recouvre également le style New-yorkais.

Bachata

bachata Eragny

Le mouvement est simple. C'est une série de pas simples qui produit un mouvement d'avant en arrière, ou d'un côté à l'autre.

Un schéma représentatif serait de la manière suivante :

  • avec le pied gauche, faites un pas vers la gauche, puis ramener le pied droit à côté du pied gauche et à nouveau un pas vers la gauche, enfin un mouvement de la hanche sur le 4ème temps.
  • Faites aussi de même vers la droite en commençant par le pied droit, pour le retour sur les 4 temps suivants.

 

Le caractère de la danse est obtenu par un mouvement sensuel du corps et de la hanche qui garde une similitude avec certaines danses africaines.


La rueda de bachata est une manière de danser la bachata à plusieurs couples en effectuant les mêmes figures annoncées par une personne, à la manière de la rueda de casino en salsa.

Kizomba

Né en Angola, le genre musical kizomba est fortement imprégné de sonorités et de rythmes zouk antillais.

Il s'est développé dans les pays d'Afrique lusophones puis en Europe au Portugal où la danse de la kizomba a été infuencée par le tango argentin.

l'enseignement de la kizomba sera associé le mardi à celui du tango argentin afin de maitriser les éléments techniques spécifiques du tango largement utilisés en kizomba

La danse se caractérise par sa sensualité, son élégance, sa technicité et la symbiose qu'elle crée entre danseur et musique.

 

> Danses swing

West Coast Swing

Le West Coast Swing est une danse à deux de style swing, issue du Lindy Hop.

Cette danse sera considérée plus tard comme une version « douce » du jitterbug (notamment par la suppression des jetés de jambes, les "kicks"). D’abord appelé Western Swing en 1951, son appellation définitive se fera en 1961.

Elle est caractérisée par des mouvements très élastiques des partenaires, que ce soit individuellement ou bien l'un par rapport à l'autre.

Elle laisse une grande part à l'improvisation.

Cette danse se pratique sur un vaste éventail de styles de musique : pop, funk, dance, country, jazz, blues, RnB, disco, ... sur un tempo généralement assez lent (de 20 à 34 mesures par minute environ).